La Chapelle des Flandres
Biscantor !
     
Retour à l'accueil La Chapelle des Flandres Coeli et Terra Métamorphoses Maurice Bourbon La Chapelle des Flandres Coeli et Terra Métamorphoses

Sommaire :


Suivre la vie du site



Identification
Accueil > Discographie > Josquin & l’Espagne
Enregistrement 2018

Josquin & l’Espagne

Josquin Desprez. Messes Fortuna desperata et Une musque de Biscaye

Le CD Josquin et l’Espagne, messes Fortuna desperata et Une musque de Biscaye, constitue le septième tome de l’intégrale Josquin l’Européen, première mondiale en cours, avec Biscantor ! et Métamorphoses, sous la direction de Juliette de Massy.
L’enregistrement a eu lieu lieu à Javols (48). Ces messes, très peu enregistrées jusqu’alors, sont des monuments de la production de Josquin Desprez.

La messe Fortuna desperata est construite sur la chanson éponyme à trois voix, attribuée à Antoine Busnois, contemporain de Josquin. En grand virtuose de la composition, Josquin joue avec les trois voix de la chanson qu’il utilise tour à tour comme Cantus firmus (chant principal), souvent en valeurs longues, véritables charpentes traversant et soutenant l’œuvre. Magistral Credo ! Magnifique Agnus Dei ! Ce dernier est comparable, en maîtrise et splendeur, à celui de la messe de L’Homme armé Sexti toni (voir Josquin et Rome 1, volume 3 de l’intégrale) . En grand géomètre, Josquin s’amuse aussi à varier les longueurs de notes et les relations métriques entre les voix, et invente des symétries (dans le temps, dans des mouvements rétrogrades, ou dans l’instant, par rapport à une note). Les thèmes porteurs et chantants de la chanson apportent de surcroît à l’œuvre une grande force et un magnifique lyrisme.A côté de la restitution des jeux géométriques de Josquin, Juliette de Massy a aussi mis en évidence, dans certains mouvements, l’étirement du temps, qui lui a semblé renforcer le caractère spirituel et l’esthétique de l’écriture.

La messe Une musque de Biscaye a été écrite à partir de la chanson populaire anonyme Une musque de Biscaye (une fille du pays basque). Les thèmes de la chanson sont employés au Superius et au Tenor, avec fréquemment un Cantus firmus en valeurs longues, parfois inversé en mouvements rétrogrades comme dans le Credo. La chanson a sans doute séduit Josquin par les possibilités qu’offrait sa charpente mélodico-rythmique, pouvant se métamorphoser au gré de son inventivité incessante. Maurice Bourbon et Juliette de Massy pensaient au départ que la légèreté de la chanson conférerait à la messe un caractère enlevé et presque ludique. C’est bien le cas de certains passages, mais d’autres s’imposent au contraire par leur puissance et leur lyrisme. Juliette en a souligné les superbes lignes vocales, agrémentées d’une forme de fantaisie, pour une part due au thème d’origine et, pour l’autre, aux variations et prolongements variés écrits par Josquin.
Deux œuvres majeures d’un magicien de la musique !

Pour ce programme, Biscantor ! est constitué d’une alto, d’un haute-contre, de trois ténors, et d’une basse. Quant à Métamorphoses, il comprend pour l’occasion une soprano, un contre-ténor et une basse. L’ensemble est dirigé par Juliette de Massy.

Conversation avec Josquin (Maurice Bourbon)
L’Espagne de Josquin (Jacques Barbier)
Quelques extraits
Critique discographique et présentation radiophonique

- :- :- :- :-

Conversation avec Josquin (Maurice Bourbon)

- Y a du nouveau !
- ….. ?

Josquin n’est encore qu’à moitié « là ».
- Oui, il y a du nouveau ! Je cesse de diriger tes messes pour la suite de l’intégrale.

Josquin, cette fois bien présent :
- Et tu veux que je me réjouisse ?
- Et bien oui ! Je passe le relais à une jeune chef talentueuse, Juliette de Massy, qui s’est investie pour cette production avec une équipe de chanteurs rénovée, comprenant sept jeunes et deux anciens. Tiens… Je te présente Juliette.

Josquin, interloqué, mais poli :
- Bonjour Madame.
- Bonjour Maître ! Je suis heureuse de vous rencontrer, c’est le privilège du chef ! Mais je suis intimidée, surtout d’interpréter vos œuvres qui sont des monuments et que j’ai découvertes d’une toute autre manière que lorsque je les chantais. Heureusement, le travail a été fait en duo... Maurice m’a beaucoup aidé tant dans l’interprétation que dans la confiance en ma capacité à mener ce projet…
- J’ai aidé… C’est vite dit ! ...

Suite dans le livret du CD.

L’Espagne de Josquin (Jacques Barbier)
La réputation de Josquin Desprez se vérifie en cette fin de quinzième siècle par la circulation de sa musique en Europe et l’engouement qu’elle suscite notamment en Espagne. Elle est présente dans les fonds musicaux des cathédrales castillanes ou aragonnaises (la Missa Fortuna desperata dans le Ms.5 à Barcelone) et sa chanson Mille regrets sera même l’œuvre préférée de l’empereur Charles Quint bien des années plus tard au point d’en susciter une messe-parodie par Cristobal de Morales. Le luthiste Diego Pisador s’intéresse à sept des messes (dont la Missa Fortuna desperata) et Antonio Cabezón propose à plusieurs reprises de nouvelles lectures de quelques motets réputés (Benedicta es caelorum regina, Inviolata, integra et casta es, Maria ou le Stabat mater) dont l’intitulé précise « con diferente glosa » ou « Motete Glosado sur Ave Maria de Josquin », ces différentes intabulations témoignant donc du succès pour la musique de Josquin Desprez longtemps après sa mort.
Cette dernière décennie est cependant agitée et instable pour les cours princières…

Suite dans le livret du CD.

Quelques extraits
En attendant notre sélection d’extraits, vous pouvez aller chez JPC-Leidenschaft für Musik par exemple, pour entendre la première minute de chaque plage du CD, tout en sachant que nos enregistrements sont disponibles à la vente à La Chapelle des Flandres et aux Éditions L’Homme armé.

Critique discographique et présentation radiophonique

Biscantor ! et Métamorphoses ont enregistré Josquin et l’Espagne, comportant les messes Fortunata desperata et Une musque de Biscaye, du 1 au 5 octobre 2017, dans l’église de Javols (48) sous la direction artistique de Maurice Bourbon et Juliette de Massy.
Cet enregistrement est produit par l’Homme Armé éditions et La Chapelle des Flandres.
Les livrets du disque sont écrits par Maurice Bourbon et par Jacques Barbier (Centre d’Études Supérieures de la Renaissance – Université François-Rabelais de Tours), auteur de Josquin Desprez (Bleu Nuit Editeur - 2010).
Conception graphique du livret : Marc Guerra.
Preneur de son et directeur artistique : Jean-Marc Laisné.
Durée des messes : respectivement, 33’14 et 33’38.

Date de publication : jeudi 18 octobre 2018


Association LA CHAPELLE DES FLANDRES - Pôle d'art vocal Nord-Pas de Calais
8 rue des Fossés - 59100 ROUBAIX